Informations historiques

L'origine

Au lendemain de la victoire de Hastings, Guillaume le Conquérant, couronné à Westminster en 1066, décida de fortifier Londres, sa nouvelle capitale. L’édifiant stratégiquement au bord de la Tamise pour en faire à la fois une forteresse et une porte d’accès à la ville.

Pour sécuriser du côté le plus menacé, celui de la mer, il fit élever une motte dans l'angle sud-est des anciennes murailles romaines.La Tour Blanche qui est la tour centrale du monument a mis 30 ans à être érigé et sa construction s'est terminée en 1100.

Au 12ème siècle

Plusieurs destructions ont eu lieu pendant les règnes de Henri I et II avec les guerres civiles qui eut lieu durant leurs règnes. Le seul fragment encore visible de cette époque est les restes de la "Wardrobe Tower", un peu à l'est de la Tour Blanche. Durant le règne de Richard I (dit Cœur de Lion), l'archevêque de Ely a étendu la partie ouest de la forteresse.

Au coin Sud-Ouest est construit la "Bell Tower" et l'une des dernières parties restantes des remparts de cette époque se trouve entre cette tour et la "Bloody Tower". En plus des remparts, les fossés ont été étendus.

Au 13ème siècle (sous le règne de Henri III)

C'est sous le long règne d'Henri III (56 ans) que la Tour de Londres a subi le plus de modifications depuis sa construction. Dans un premier temps, il a construit les tours Wakefield et Lanthorn au sud ainsi que la "Bloody Tower" qui servira de vanne pour l'eau de la Tamise. Ensuite des expansions au Nord et à l'Ouest ont eu lieu, de même que des renforcements au niveau des fortifications.

Beaucoup de tour ont ainsi été construites : la "Devereux Tower", la "Flint Tower", la "Bowyer Tower", la "Brick Tower", la "Martin Tower", la "Constable Tower", la "Broad Arrow Tower" et enfin la "Salt Towe"r. Devant ce mur a été étendue le fossé. Avant cette expansion vers le nord, la Chapelle royale de Saint-Pierre-aux-Liens et son cimetière ont été englobés par l'enceinte de la Tour.

Au 13ème siècle (sous le règne d'Edouard I)

Son programme de construction a rapidement éclipsé celui de son père : il a fait s'étendre les défenses de la Tour dans toutes les directions. Il va organiser la construction de tout le mur extérieur et des douves tout autour. A l'origine ce mur était assez bas et les défenses principales se trouvaient sur le mur intérieur. Le Nord-Ouest était à présent défendu par le "Legge's Mount", dont l'intérieur était ouvert et composé d'une galerie qui faisait le tour de la construction.

L'entrée principale a été construite au Sud-Ouest et se compose de nombreux bâtiments : la "Lion Tower", la "Middle Tower", la "Byward Tower" reliée par "West Causeway" qui surplombe les douves. Une autre passerelle vers la terre a été construite au Sud-Est gardé par la "Devlin Tower" et la "Well Tower".

Croquis de la tour (vers 1300)

Vers la fin du Moyen-Age

L'utilisation de la Tour a changé, elle est passée de Résidence Royale à un lieu de stockage pour les départements administratifs qui ont grossis. Elle sert aussi d'armurerie, d'arsenal, d'atelier, de ménagerie, de prison, de forteresse militaire et de refuge royal en cas d'urgence comme durant la Guerre des Deux-Roses. De plus, on sait que les appartements de la Tour étaient accordés aux officiers de certains organes administratifs.

Sous la dynastie Tudor (1485-1603)

Dans un premier temps, sous les règnes de Henri VII et VIII, les travaux ont principalement été des réparations ou des améliorations des bâtiments présents. Les réparations sur les murailles ont débuté en 1530. La Chapelle a été détruite suite à un incendie en 1512 et le bâtiment actuel a été bâti en 1519. La Maison de la Reine a elle été construite au Sud-Est à l'intérieur des remparts.

Sous la dynastie Stuart (XVIIème siècle)

Le premier roi de cette dynastie, Jacques I sera le dernier à utiliser la Tour comme un logement royal. Elle sert de prison et de magasin (le Grand Hall a été transformé en magasin d'artillerie).
A cette époque, sa prison a vu passer des hommes très célèbres comme les participants de la Conspiration de Poudres visant à faire exploser l'une des chambres du Parlement ou Walter Raleigh un député, poète, écrivain et explorateur qui passa 13 ans à la Tour où il finit par être exécuté. Après lui, le roi Charles I a commandé la restauration des portes, des fenêtres et du quai en 1636.

Au 18ème siècle

Cette période a vu la Tour subir un nombre réduit de changements et resté sous la responsabilité de plusieurs administrations. L'année 1718 a malgré tout vu la construction d'un Hôpital à l'est de la Tour.
D'autres bâtiments ont été construit pendant le siècle mais ils ont été démolis pendant le seconde partie du 19ème siècle tel qu'un poste de garde à l'ouest de la Tour ou une caserne irlandaise entre les deux remparts au Nord-Ouest de la Tour.

Au 19ème siècle

Au cours du 19eme siècle, le côté défensif de la Tour a beaucoup diminué et les administrations qui avaient façonné la Tour au siècle précédent ont laissé leur place aux touristes. En 1812, la « Monnaie royale » (une agence chargée de la production des pièces de monnaie anglaises) a été déplacé à l’extérieur de la Tour suivie par la Ménagerie Royale en 1830 et l’artillerie en 1850.

Au 20ème siècle

Le 20ème siècle a principalement vu le renforcement de la Tour comme un lieu touristique et la diminution de son rôle de dépôt militaire. La Tour a quand même servi durant la Seconde Guerre Mondiale de gymnase et de cantine pour le personnel militaire ainsi que de Centre de Traitement des Prisonniers de Guerre.
La Tour a aussi été touché par les bombardements qu’a subis Londres, ces bombardements ont complètement rasé le Bastion Nord, une partie de l’Hôpital et du Poste de Garde.

Par la suite seule des constructions mineures en rapport avec le tourisme sont apparues (le magasins Roman Wall, un bureau de tickets …).

La Tour fut inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO en 1988 pour rendre hommage à l’histoire de ce monument et pour aider à sa préservation ainsi que pour lui redonner de l’intérêt aux yeux des touristes.